La prière funéraire

mosquée -recitation du Qoran

Pour ce qui est de la prière funéraire, elle possède en commun avec la prière obligatoire les conditions de validité.

Il y est indispensable également d’éviter les causes d’annulation de la prière. Ainsi, tout ce qui annule la prière annule également la prière funéraire. Après cela, le défunt est emmené au cimetière. 

Le minimum de la prière funéraire par lequel l’obligation est accomplie est le suivant : on fait l’intention de faire la prière pour le mort lors du takbîr ; c’est-à-dire que l’on dit : (Allāhou ‘akbar) et on fait l’intention dans le cœur en disant : “j’accomplis la prière funéraire pour ce mort “, s’il est présent. Il est une condition de désigner dans le cœur l’intention de la prière funéraire, ceci est une obligation. Il ne suffit pas de faire l’intention de faire une prière dans l’absolu, sans préciser que c’est une prière funéraire. Ensuite, on récite la FâtiHah, puis on dit : (Allāhou ‘akbar, Allāhoumma Salli `alâ Mouḥammad) ce qui signifie : ” Allāh est plus puissant et sait plus que tout autre ; ô Allāh élève davantage le degré de Mouḥammad “, puis on dit : (Allāhou ‘akbar, Allāhoumma ghfir lahou wa rHamhou), puis on dit : (Allāhou ‘akbar) et on passe le salâm.

Mais il est recommandé après le deuxième takbîr de réciter aS-Salâtou l-‘ibrâhîmiyyah en entier:

اللهم صلّ على سيّدنا محمّد وعلى آل سيّدنا محمّد كما صلّيت على سيّدنا إبراهيم وعلى آل سيّدنا إبراهيم وبارك على سيّدنا محمّد وعلى آل سيّدنا محمّد كما باركت على سيّدنا إبراهيم وعلى آل سيّدنا إبراهيم

(Allāhoumma Salli `alâ Mouḥammad wa `alâ ‘âli Mouḥammad kamâ ṣallayta `alâ ‘Ibrâhîm, wa `alâ ‘Ali ‘Ibrâhîm, ‘innaka Hamîdoun Majîd. Allāhoumma bârik `alâ Mouḥammad wa `alâ ‘Ali Mouḥammad kamâ bârakta `alâ ‘Ibrâhîm, wa `alâ ‘Ali ‘Ibrâhîm, ‘innaka Hamîdoun Majîd).

Il est recommandé après le troisième takbîr de dire cette invocation:

اللهم هذا عبدك وابن عبديك خرج من روح الدّنيا وسعتها ومحبوبه وأحبّاؤه فيها إلى ظلمة القبر وماهو لاقيه، كان يشهد أن لا إله إلا أنت وحدك لا شريك لك وأنّ محمدا عبدك ورسولك وأنت أعلم به منّا، اللهم إنّه نزل بك وأنت خير منزول به وأصبح فقيرا إلى رحمتك وأنت غنيٌّ عن عذابه وقد جِئناك راغبين إليك شفعاء له، اللهم إن كان محسنا فزِد في إحسانه وإن كان مسيئا فتجاوز عنه، ولقّه برحمتك رضاك وقه فتنة القبر وعذابه وافسح له في قبره وجافي الأرض عن جنبيه ولقّه برحمك الأمن من عذابك حتّى تبعثه آمنا إلى جنّتك برحمتك يا أرحم الرّاحمين.

(Allāhoumma hâdha `abdouka wa bnou `abdayka, kharaja min rawHi d-dounyâ wa sa`atihâ wa maḥbôubouhou wa ‘aḥibba’ouhou fîhâ ‘ilâ dhoulmati l-qabri wa mâ houwa lâqîh. Kâna yach-hadou ‘an lâ ‘ilâha ‘il-lâ ‘anta waḥdaka lâ charîka lak, wa ‘anna Mouḥammadan `abdouka wa raçôulouka, wa ‘anta ‘a`lamou bihi minnâ. Allāhoumma ‘innahou nazala bika wa ‘anta khayrou manzôulin bih, wa ‘aSbaḥa faqîran ‘ilâ raḥmatika wa ‘anta ghaniyyoun `an `adhâbih, wa qad ji’nâka râghibîna ‘ilayka choufa`â’a lah, Allāhoumma ‘in kâna mouHsinan fazid fi ‘iHçânihi wa ‘in kâna mouçî’an fatajâwaz `anhou, wa laqqihi biraḥmatika riDâk, wa qihi fitnata l-qabri wa `adhâbah wa fsaḥ lahou fî qabrihi wa jâfi l-‘arḍa `an janbayh, wa laqqihi bi raḥmatika l-‘amna min `adhâbika Hattâ tab`athahou ‘Aminan ‘ilâ jannatika bi raḥmatika yâ ‘arHama r-râHimîn)

ce qui signifie: « Ô Allāh c’est là Ton esclave et le fils de Tes deux esclaves. Il a quitté le repos de cette vie et son bien-être, alors que ce qu’il a aimé et ceux qu’il a aimé y sont encore, pour rejoindre l’obscurité de la tombe et ce qui l’attend. Il témoignait qu’il n’est de dieu que Toi, Toi seul Tu n’as pas d’associé et que Mouḥammad est Ton esclave et Ton messager et Tu sais ce qu’il en est de lui mieux que nous. Ô Allāh il est venu à Ton jugement. Il s’est retrouvé dans le besoin de Ta miséricorde et Tu n’as pas besoin de son châtiment. Nous sommes venus T’implorer, en intercédant en sa faveur. Ô Allāh, s’il était bienfaiteur, accorde-lui encore plus de bienfait et s’il était malfaisant, accorde-lui Ta clémence et accorde-lui par Ta miséricorde Ton agrément, préserve-le des troubles de la tombe et de son supplice, élargis pour lui l’espace de sa tombe, écarte la terre de ses côtés et accorde-lui par Ta miséricorde le salut de Ton châtiment jusqu’à ce que Tu le ressuscites en paix pour Ton paradis, par Ta miséricorde, ô Toi Qui est Le plus miséricordieux des miséricordieux ».

 

 

Préparer les obsèques d'un être cher comporte plusieurs étapes importantes, bénéficiez d'un accompagnement personnalisé par un conseiller Manzil Assistance.